Informations
Equipo Nizkor
        Bookshop | Donate
Derechos | Equipo Nizkor       

25juin16


UE post-Brexit: "Le plus inquiétant, c'est la désaffection des peuples"


L'Union européenne est "embourbée, elle s'est laissée enliser par le manque de volonté politique de nombreux dirigeants" qui n'ont pas su résoudre "les problèmes au fur et à mesure", a estimé ce samedi sur France Info Elisabeth Guigou, député socialiste et présidente de la commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale.

"C'est triste, je regrette ce choix, mais maintenant les deux parties doivent en assumer toutes les conséquences. L'agenda politique européen ne doit pas être encombré pendant deux ans par les négociations de sortie du Royaume, qui doivent se dérouler à un niveau technique () On a besoin de discours forts pour remettre l'UE sur de bons rails en répondant aux attentes des peuples sur l'emploi et la sécurité ()", avaient-t-elle confié auparavant aux journalistes.

Pour elle, le choix du Royaume-Uni doit être entendu, "référendum britannique ou pas, de toutes façons, il aurait fallu relancer le projet européen, parce que le plus inquiétant, c'est la désaffection des peuples".

Mme Guigou ne semble pas s'étonner de ce Brexit, loin s'en faut: "Le Royaume-Uni a toujours été hésitant. Il est venu à l'Union européenne 25 ans après tous les autres, et que lorsque la communauté réussissait à représenter une dynamique positive".

D'après la députée socialiste, le manque d'avancée au niveau européen depuis quelques années a permis à "ceux qui n'avaient jamais accepté l'adhésion à l'Union européenne de prendre le dessus, c'est très triste". De son côté, elle s'est dite "consternée par ce choix", mais appelle toutefois à "le respecter".

Et de conclure: "L'Union européenne doit prendre des initiatives et pour l'emploi et pour la sécurité. J'espère que ce sera fait dès lundi, qu'on posera les bases au Conseil européen".

Le 23 juin, les Britanniques se sont prononcés par référendum sur le maintien ou non du Royaume-Uni au sein de l'UE. Les premiers résultats ont été annoncés quelques minutes après la fermeture des bureaux de vote et donnaient les partisans du "In" gagnants. Toutefois, le résultat définitif a changé la donne. A 51,9% le pays a choisi de quitter l'UE. Un cas sans précédent.

[Source: Sputnik News, Moscou, 25juin16]

Bookshop Donate Radio Nizkor

Economic, Social and Cultural Rights
small logoThis document has been published on 27Jun16 by the Equipo Nizkor and Derechos Human Rights. In accordance with Title 17 U.S.C. Section 107, this material is distributed without profit to those who have expressed a prior interest in receiving the included information for research and educational purposes.