Informations
Equipo Nizkor
        Bookshop | Donate
Derechos | Equipo Nizkor       

09fév17


Organisateur du 11 septembre à Obama: les USA devraient revendiquer cet attentat


Les États-Unis ont publié une lettre de 18 pages que le prisonnier de Guantanamo et organisateur présumé des attentats du 11 septembre Khalid Cheikh Mohammed a écrite à Barack Obama en 2015. Selon le terroriste, ce sont les États-Unis qui devraient revendiquer cet attentat car c'est Washington qui a commencé à tuer des innocents.

Les États-Unis ont rendu publique une lettre de 18 pages écrite par Khalid Cheikh Mohammed, considéré par les autorités américaines comme l'organisateur présumé des attentats terroristes du 11 septembre 2001. La lettre était adressée à l'ex-président Barack Obama, annonce Miami Herald.

Dans sa lettre, Khalid Cheikh Mohammed qualifie Barack Obama de tête du serpent et de président d'un pays d'oppression et de tyrannie . Il affirme que c'est Washington qui doit être accusé des attentats du 11 septembre 2001, provoqués par une politique extérieure qui a fait mourir des innocents dans le monde entier . Il a aussi souligné, que ce n'est pas nous qui avons entamé la guerre contre vous le 11 septembre 2001. Selon lui, ce sont les États-Unis et vos dictateurs dans notre pays qui endossent cette responsabilité.

Selon la publication, la lettre a été rédigée le 8 janvier 2015, mais la Maison blanche ne l'a reçue que quand un juge militaire a ordonné au camp de Guantanamo de la remettre avant le départ de Barack Obama.

Pourquoi l'attentat du 11 septembre 2001 a-t-il eu lieu? Et pourquoi cela pourrait se répéter? Khalid Cheikh Mohammed livre également son explication:

Les crimes de guerre perpétrés en Palestine depuis 1948 et ceux qui se déroulent à Gaza aujourd'hui sont la meilleure indication des raisons pour lesquelles le 11 septembre est arrivé et pourquoi cela pourrait se reproduire à l'avenir .

Pour justifier la pire attaque terroriste de l'histoire des États-Unis, le prisonnier énumère une longue liste d'interventions des US: de l'Iran à Hiroshima, en passant par la Péninsule arabique et le Vietnam.

Khalid Cheikh Mohammed précise que l'appel au djihad était un appel à appuyer chaque individu musulman, groupe islamique, tribu ou groupe ethnique qui a été opprimé par votre gouvernement (américain), directement ou indirectement .

En parlant de Barack Obama, Khalid Cheikh Mohammed évoque qu'avant son élection, beaucoup de gens pensaient que c'était un avocat intelligent avec des origines multiculturelles.

Dès qu'un président entre à la Maison blanche et s'assoit au Bureau ovale, il doit oublier toutes ses promesses et valeurs fondamentales et commence à réaliser les tâches des maîtres qui ont payé pour sa campagne électorale , explique-t-il. Selon lui, c'est précisément ce que Barack Obama a fait.

Khalid Cheikh Mohammed est l'un des trois détenus de Guantánamo, avec Abd al-Rahim al-Nashiri (soupçonné d'avoir organisé l'attentat de 2000 contre l'USS Cole) et Abu Zubayda, qui ont été soumis de façon avérée à la torture par l'eau. Le directeur de la CIA, Michael Hayden, l'a avoué le 6 février 2008. Des documents rendus publics en avril 2009 montrent que Khalid Cheikh Mohammed a été soumis à cette torture à 183 reprises pendant le mois de mars 2003.

Je serai heureux d'être seul dans ma cellule pour adorer Allah le reste de ma vie et me repentir de tous mes péchés et méfaits , dit-il dans la lettre qu'il a écrite à Guantánamo, à Cuba.

Son procès par un tribunal militaire américain dans la base américaine de Guantanamo avec d'autres coaccusés a commencé le 5 juin 2008.

Si votre tribunal me condamne à la mort, je serai encore plus heureux de rencontrer Allah et les prophètes et de voir mes meilleurs amis que vous avez tués injustement dans le monde entier, ainsi que de voir Cheikh Oussama ben Laden , a-t-il ajouté.

Le 11 septembre 2011, des kamikazes d'Al-Qaïda détournaient quatre avions de ligne. Deux avions ont été projetés sur les tours jumelles du World Trade Center (WTC) à Manhattan (New York) et deux autres sur le Pentagone, siège du département américain de la Défense, et sur la Maison Blanche, le bureau du président américain, à Washington. Tous les avions, à l'exception du dernier, ont atteint leurs cibles.

Selon la conclusion de la Commission 9/11, près de 16.000 personnes étaient dans les tours du WTC au-dessous de la zone de l'impact des avions. La plupart ont pu être évacuées avant l'effondrement des bâtiments.

L'attentat du 11 septembre a fait 2.974 morts ainsi que 24 disparus. L'attentat a emporté les vies de citoyens américains et de 91 autres Etats.

[Source: Sputnik News, Moscou, 09fév17]

Bookshop Donate Radio Nizkor

State of Exception
small logoThis document has been published on 10Feb17 by the Equipo Nizkor and Derechos Human Rights. In accordance with Title 17 U.S.C. Section 107, this material is distributed without profit to those who have expressed a prior interest in receiving the included information for research and educational purposes.