Informations
Equipo Nizkor
        Bookshop | Donate
Derechos | Equipo Nizkor       

29jan13


Conférence des donateurs internationaux à Addis-Abeba


Dirigeants internationaux et africains se réunissent, aujourd'hui, à Addis-Abeba, au lendemain d'un sommet de l'Union africaine (UA), pour une conférence des donateurs destinée à financer le déploiement de la force africaine au Mali et la restructuration de l'armée malienne, ont rapporté des médias locaux.

L'ONU, l'UE, la France, le Royaume-Uni, les Etats-Unis et le Japon notamment seront représentés à des niveaux divers qui ne sont pas tous précisés à ce stade. Plusieurs chefs d'Etat africains, qui participaient, dimanche et hier, au sommet de l'UA dans la capitale éthiopienne, devaient aussi prendre part à la conférence. La France qui a déployé d'urgence depuis mi-janvier 2.500 soldats au côté de l'armée malienne pour l'aider à repousser une offensive des groupes islamistes en direction de Bamako, sera représentée par son ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius.

Le commissaire européen au Développement, Andris Piebalgs, représentera l'UE, qui a déjà promis 50 millions d'euros pour la Mission internationale de soutien au Mali (Misma).

Selon des diplomates, un pré-document soumis aux pays donateurs, chiffre à environ 700 millions de dollars, ces besoins englobant le déploiement de la Misma d'une part, et l'effort de recomposition, de restructuration et de formation de l'armée malienne d'autre part, mais les chiffres restent à affiner car les effectifs de la Misma, commandée par un général nigérian, Shehu Abdulkadir, et dont le déploiement a été autorisé par la Résolution 2085 du Conseil de sécurité de l'ONU en décembre, ne sont pas encore fixés avec précision, a indiqué une source diplomatique d'un pays de la Cédéao.

Soldats français et maliens contrôlent l'aéroport de Tombouctou

Des soldats français et maliens contrôlaient, hier matin, les accès et l'aéroport de Tombouctou, dans le nord du Mali, à l'issue d'une opération terrestre et aérienne menée dans la nuit, a-t-on annoncé de sources militaires françaises et malienne. Les forces françaises et africaines contrôlent désormais la "Boucle du Niger" entre les deux bastions islamistes de Tombouctou (900 km au nord-est de Bamako) et Gao (1.200 km au nord-est de la capitale malienne), a annoncé à l'AFP le porte-parole de l'état-major des armées à Paris, le colonel Thierry Burkhard.

Ce contrôle a été réalisé en 48 heures, a souligné le porte-parole de l'état-major. Un officier supérieur de l'armée malienne a confirmé que l'aéroport de Tombouctou était passé, hier, sous le contrôle des soldats français et maliens qui n'ont rencontré "aucune résistance" des islamistes. La manúuvre conjointe des forces françaises de l'opération Serval et des forces maliennes s'est déroulée avec un appui de patrouilles d'avions de chasse français, a précisé le colonel Burkhard, à propos de la prise de contrôle de la Boucle du Niger. Le groupement tactique interarmes (GTIA) 21, venant de l'axe Diabali-Néré-Goundam, a saisi l'aéroport de Tombouctou.

Dans le même temps, un largage de parachutistes avait pour objet de bloquer les "exfiltrations ennemies" tandis qu'un groupement aéromobile (hélicoptères) était engagé en appui de ces deux forces, selon la même source. La principale coalition de l'opposition égyptienne devait se réunir, hier, pour déterminer sa réponse à l'invitation du chef d'Etat à un dialogue national.

[Source: El Moudjahid, Alger, 29jan13]

Tienda de Libros Radio Nizkor On-Line Donations

Mali War
small logoThis document has been published on 30Jan13 by the Equipo Nizkor and Derechos Human Rights. In accordance with Title 17 U.S.C. Section 107, this material is distributed without profit to those who have expressed a prior interest in receiving the included information for research and educational purposes.