Informations
Equipo Nizkor
        Bookshop | Donate
Derechos | Equipo Nizkor       

27avr16

English | Español | Русский


Lettre de la Syrie au sujet des attaques terroristes commises à Damas et à Alep le 23avr16


Nations Unies
Conseil de sécurité

S/2016/374

Distr. générale
27 avril 2016
Français
Original : arabe

Lettres identiques datées du 24 avril 2016, adressées au Secrétaire général et au Président du Conseil de sécurité par le Chargé d'affaires par intérim de la République arabe syrienne auprès de l'Organisation des Nations Unies

D'ordre de mon gouvernement, je voudrais vous faire tenir ci-joint des informations au sujet des attaques terroristes qui ont été commises contre des zones d'habitation dans les provinces de Damas, de Rif-Damas et d'Alep.

Les villes de Damas et d'Alep ont de nouveau fait l'objet d'attaques, le 23 avril 2016. Des groupes terroristes armés ont tiré indistinctement 69 roquettes, obus de mortier et bombonnes de gaz piégées contre Barzé, Adaouï, Abbasides, Qassaa, Tijara, Tadamoun, Arnous, Maliki, Harasta, sa banlieue, le camp de Wafidin et Adra, à Damas, ainsi que contre Mogambo, Machariqa, Achrafiyé, Khaldiyé, Jamiyet el-Zahra, Massaken el-Sabil et Hamdaniyé, à Alep. Ces attaques ont fait 11 morts et 59 blessés parmi les civils, des enfants, des femmes et des personnes âgées pour la plupart, et occasionné d'importants dégâts aux habitations, écoles, hôpitaux et infrastructures, dans ces paisibles quartiers résidentiels.

Ces attaques s'inscrivent dans le prolongement des agressions commises contre bon nombre de villes syriennes sur ordre des régimes saoudien et turc, pour torpiller les pourparlers de Genève et l'accord sur la cessation des hostilités, un processus qui a commencé avec le retrait des pourparlers de Genève de la délégation de Riyad qui a demandé aux groupes terroristes qu'elle représente de pilonner les agglomérations et les civils en Syrie. Ces agressions entrent également dans le cadre des violations de l'accord de cessation des hostilités, commises au quotidien par des groupes terroristes qui se qualifient d'opposition , comme l'Armée de l'islam, Ahrar el-Cham et l'Armée libre et d'autres, et qui exploitent le fait que l'Armée arabe syrienne adhère à l'accord, ayant pris la décision de faire preuve de la plus grande retenue et de ne pas riposter à la suite des violations. Ces agressions montrent en outre que ces groupes sont liés aux organisations terroristes Daech et Front el-Nosra, malgré les tentatives faites par certains États et régimes de les dépeindre comme une opposition armée modérée et non pas comme des terroristes.

Le Gouvernement souligne que ces attaques terroristes ne diminueront en rien sa volonté de lutter contre le terrorisme et de chercher une issue politique à la crise, au moyen d'un dialogue intersyrien et sous direction syrienne, afin d'éliminer le terrorisme et de rétablir la sécurité et la stabilité auxquelles le peuple syrien aspire tant.

Le Gouvernement demande au Conseil de sécurité et au Secrétaire général de l'ONU de condamner fermement et immédiatement ces crimes terroristes; il demande également au Conseil de s'acquitter des responsabilités qui sont les siennes en matière de maintien de la paix et de la sécurité internationales, grâce à l'adoption de mesures préventives et punitives à l'encontre de ces régimes et des États qui soutiennent et financent le terrorisme, en application des résolutions 2170 (2014), 2178 (2014), 2199 (2015) et 2253 (2015) du Conseil de sécurité.

Je vous serais reconnaissant de bien vouloir faire distribuer le texte de la présente lettre comme document du Conseil de sécurité.

Le Chargé d'affaires par intérim
(Signé) Mounzer Mounzer


Bookshop Donate Radio Nizkor

Syria War
small logoThis document has been published on 30May16 by the Equipo Nizkor and Derechos Human Rights. In accordance with Title 17 U.S.C. Section 107, this material is distributed without profit to those who have expressed a prior interest in receiving the included information for research and educational purposes.