Informations
Equipo Nizkor
        Bookshop | Donate
Derechos | Equipo Nizkor       

17jan16


Attaque terroriste à Ouagadougou (Burkina Faso) : 23 morts et 33 blessés


Alors que l'assaut contre le Splendid hôtel dans la capitale Burkinabè a pris fin tard dans la matinée d'hier, le bilan provisoire de l'attaque terroriste contre cette structure, lieu de rencontre et d'hébergement de nombreux étrangers, s'élève à 23 morts de 18 nationalités.

Les forces de sécurité burkinabè ayant achevé hier leurs opérations contre les assaillants douze heures après le début de l'attaque ont pu également libérer plus de 126 personnes, dont 33 blessées, selon le ministre de l'Intérieur Simon Compaoré sans donner de bilan précis des victimes.

Les opérations des forces de sécurité burkinabè contre les auteurs des attaques se sont terminées en fin de matinée, a affirmé une source des services de sécurité sous couvert d'anonymat, précisant que les opérations de ratissage aux alentours de l'hôtel Splendid, du restaurant Cappuccino et des établissements voisins se poursuivaient.

L'attaque a été revendiquée dans la nuit par le groupe terroriste Al-Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi), qui l'a attribuée au groupe Al-Mourabitoune de Mokhtar Belmokhtar, selon SITE, une organisation américaine qui surveille les sites internet islamistes.

Un des assaillants, parlant en arabe dans la revendication d'Aqmi, a affirmé que "trente" personnes ont été tuées, ainsi que quatre terroristes, dont deux femmes, alors qu'une source française a fait état de 27 morts.

L'attaque a commencé par l'irruption vendredi à 19H45 d'un nombre indéterminé d'assaillants dans l'hôtel Splendid, un établissement de luxe de 147 chambres situé au cur d'Ouagadougou et fréquenté par des Occidentaux et des employés des agences des Nations unies.

Un premier assaut a été donné par les forces burkinabè, soutenues par des militaires français, vers 02H00.

Les environs de l'hôtel se sont transformés en champ de bataille, avec de nombreux véhicules en flammes et la façade de l'hôtel en feu.

A l'aube, l'assaut s'est poursuivi en face de l'hôtel dans le café-restaurant Cappuccino.

Cette attaque inédite dans la capitale burkinabè constitue un défi pour le pouvoir du président Roch Marc Christian Kaboré, récemment élu après une transition souvent chaotique à la tête de ce pays à la population majoritairement musulmane (60%).

[Source: El Moudjahid, Alger, 17jan16]

Bookshop Donate Radio Nizkor

Islamic paramilitary organizations
small logoThis document has been published on 11Jan16 by the Equipo Nizkor and Derechos Human Rights. In accordance with Title 17 U.S.C. Section 107, this material is distributed without profit to those who have expressed a prior interest in receiving the included information for research and educational purposes.