Informations
Equipo Nizkor
        Bookshop | Donate
Derechos | Equipo Nizkor       

07avr16


Obama : la lutte contre Daesh est Ma priorité numéro un


En mettant main basse sur des actifs dont le montant est de plus de 2.000 milliards de dollars, Daesh et de l'avis même du sous-secrétaire américain au Trésor chargé de la lutte contre le terrorisme, David Cohen est "l'organisation terroriste la mieux financée".

Le Président américain, Barack Obama, a affirmé que "détruire" le groupe terroriste autoproclamé "Etat islamique" restait sa "priorité numéro un", soulignant que les terroristes continuaient à perdre du terrain, en Irak comme en Syrie. "Nous continuons à affaiblir leur leadership, leurs réseaux financiers, leurs infrastructures. Nous allons les pourchasser et nous allons les vaincre", a déclaré M. Obama au début d'une réunion à la Maison-Blanche rassemblant les plus hauts responsables militaires américains. "Comme nous l'avons vu en Turquie comme en Belgique, l'EI a toujours la capacité de lancer de sérieuses attaques terroristes", a-t-il reconnu, avant d'insister sur sa volonté d'intensifier les efforts engagés par la coalition internationale.

"Nous travaillons pour accélérer la campagne contre l'EI", a-t-il expliqué. "Détruire l'EI reste ma priorité numéro un. Il ne s'agit bien sûr pas seulement d'une opération militaire, mais aussi d'un réel effort en termes de diplomatie et de renseignement", a poursuivi M. Obama.

Pour bon nombre d'experts, et certains pays dont l'Algérie, l'un des axes essentiels de la lutte contre les différents groupes terroristes est le tarissement des sources de financements. Pour le groupe Daesh, le laxisme dont il a bénéficié de la part des Occidentaux lui a permis de faire main basse sur des champs pétroliers, réalisant ainsi un jackpot inespéré.

A titre d'exemple, les revenus de Daesh de la contrebande de pétrole, des "taxes" imposées à la population des territoires qu'il contrôle en Irak et en Syrie, des rançons et de transactions financières secrètes sont évalués à 2,9 milliards de dollars annuels, selon plusieurs études.

Une enquête du Financial Times publiée en octobre 2015, le seul trafic de pétrole rapporterait à Daesh 1,5 million de dollars par jour, avec un baril au prix moyen de 45 dollars. Une dizaine de champs de pétrole étaient aux mains de l'EI. Cet "or noir", qui représenterait 44.000 barils par jour en Syrie et 4.000 en Irak, était revendu à prix cassés. A 30 dollars le baril.

Autres ressources, le gaz, les mines de phosphate et les usines de ciment offraient et offrent toujours des débouchés financiers supplémentaires. Ahurissant.

L'EI pratique l'extorsion et impose des taxes aux populations locales sur les territoires qu'il contrôle. Tout particulièrement les fonctionnaires encore payés par les autorités en Irak, et en Syrie (taxés à 50%), ce qui génère 300 millions de dollars par an.

D'après l'expert Jean-Charles Brisard, auteur en 2014 d'un rapport sur le financement de Daesh, l'organisation utilise "librement" les réseaux bancaires internationaux.

Selon plusieurs études, l'EI aurait la main sur des actifs dont le montant est estimé à 2.000 milliards de dollars, chiffre qui intègre notamment la valorisation des richesses globales des zones qu'il contrôle et/ou avait contrôlé. A titre de comparaison, le budget. Les sanctions occidentales n'ont pas prise sur ces sources de financement.

Aux Etats-Unis, les transactions bancaires signalées dans le cadre de la loi anti-blanchiment des Etats-Unis ont produit en 2015 un nombre croissant d'alertes relatives à des transactions financières pouvant impliquer l'EI.

Les banques américaines ont annoncé qu'elles épluchaient leurs transactions à la recherche de liens éventuels avec des suspects des attentats du 13 novembre à Paris.

Les services de renseignement irakiens ont récemment récupéré 160 clés USB dans la cache d'un cadre du mouvement, clés renfermant notamment des informations inédites sur l'état des comptes de Daesh.

Ce qui a poussé le sous-secrétaire américain au Trésor chargé de la lutte contre le terrorisme, David Cohen, à reconnaître que le groupe Daesh est "probablement l'organisation terroriste la mieux financée".

[Source: Par M. T., El Moudjahid, Alger, 07avr16]

Bookshop Donate Radio Nizkor

Islamic paramilitary organizations
small logoThis document has been published on 11Apr16 by the Equipo Nizkor and Derechos Human Rights. In accordance with Title 17 U.S.C. Section 107, this material is distributed without profit to those who have expressed a prior interest in receiving the included information for research and educational purposes.