Informations
Equipo Nizkor
        Bookshop | Donate
Derechos | Equipo Nizkor       

08déc16


La réaction de l'Otan après l'attaque d'un hôpital, un fait criant du double standard


Un seul Tweet contenant des allégations contre la Russie suffit pour provoquer un tollé aussi bien sur la Toile que sur les tribunes officielles, quant aux faits établis et aux déclarations ministérielles au sujet des victimes causées par des tirs de l'opposition dite modérée, on préfère faire la sourde oreille.

En évoquant la situation à Alep, l'Otan n'a même pas évoqué l'attaque contre l'hôpital mobile russe qui a fait lundi deux victimes parmi le personnel médical russe et de nombreux blessés.

La réaction de l'Otan face au pilonnage de l'hôpital mobile russe à Alep est une preuve criante de la politique de deux poids deux mesures, a déclaré le représentant permanent de la Russie auprès de l'Otan Alexandre Grouchko.

Les responsables de l'Otan n'ont pas trouvé un seul mot pour regretter, compatir ou condamner l'attaque contre notre hôpital , a-t-il déclaré aux journalistes.

Le porte-parole du ministère russe de la défense Igor Konachenkov a déclaré lundi que les combattants de la soi-disant opposition syrienne ont pilonné le 5 décembre un hôpital mobile russe déployé à Alep, causant la mort de deux infirmières militaires russes et blessant un médecin. En outre, les projectiles ont fait des blessés parmi les patients syriens.

[Source: Sputnik News, Moscou, 08déc16]

Bookshop Donate Radio Nizkor

Syria War
small logoThis document has been published on 08Dec16 by the Equipo Nizkor and Derechos Human Rights. In accordance with Title 17 U.S.C. Section 107, this material is distributed without profit to those who have expressed a prior interest in receiving the included information for research and educational purposes.