Informations
Equipo Nizkor
        Bookshop | Donate
Derechos | Equipo Nizkor       

25fév17


Selon le représentant syrien à l'Onu, l'attentat à Homs est un message pour les pourparlers de Genève


À son arrivée à Genève pour une réunion bilatérale avec l'envoyé spécial du Secrétaire général de l'Onu pour la Syrie, le chef de la délégation syrienne Bachar Jaafari a estimé que l'attentat de Homs était le message des terroristes à ces négociations.

L'attaque terroriste dans la ville syrienne de Homs est un message pour les négociations sur le règlement de la crise syrienne qui se déroulent aujourd'hui à Genève, selon le chef de la délégation gouvernementale syrienne, Bachar Jaafari.

Les attentats terroristes à Homs sont un message à Genève de sponsors du terrorisme, c'est un crime qui ne peut pas rester sans réponse , a déclaré M. Jaafari à son arrivée à la rencontre bilatérale avec l'envoyé spécial du Secrétaire général de l'Onu sur la Syrie, Staffan de Mistura.

Selon lui, cette attaque contre le peuple syrien a été également une attaque politique sur le processus des négociations à Genève.

M. de Mistura, à son tour, a exprimé son espoir que cette attaque terroriste n'aurait pas d'impact sur les pourparlers.

J'espère que cela ne se reproduira pas , a déclaré l'envoyé, répondant à la question si l'attaque de Homs changerait en quelque façon l'agenda des négociations de Genève.

Le chef de la délégation syrienne a demandé M. de Mistura de publier une déclaration spéciale condamnant l'attaque terroriste à Homs.

Dans le même temps, il a déclaré que tout groupe d'opposition, participant aux négociations de Genève, qui refusait de condamner l'attaque à Homs, serait considéré par Damas comme complice des terroristes.

Selon lui, la condamnation de ces attentats est un point important pour Damas, qui ne sera prêt à poursuivre les négociations qu'après que les groupes d'opposition, ainsi que l'envoyé spécial, les dénoncent.

Si tous les groupes d'opposition et M. de Mistura condamnent l'attaque à Homs, la délégation de Damas sera prête à poursuivre les négociations de Genève , a-t-il déclaré.

Ce faisant, M. Jaafari a précisé que la délégation syrienne gouvernementale ne liait pas la participation aux négociations de Genève à la déclaration condamnant l'attaque terroriste à Homs.

Plus tôt samedi, six kamikazes se sont fait exploser dans des bâtiments du département de la sécurité nationale et militaire de Homs. Selon des estimations, au moins 35 personnes sont victimes de cet attentat, y compris le chef du département.

[Source: Sputnik News, Moscou, 25fév17]

Bookshop Donate Radio Nizkor

Syria War
small logoThis document has been published on 27Feb17 by the Equipo Nizkor and Derechos Human Rights. In accordance with Title 17 U.S.C. Section 107, this material is distributed without profit to those who have expressed a prior interest in receiving the included information for research and educational purposes.